rss


 

Bienvenue sur le blog de citations philosophiques. De nouvelles citations sont ajoutées régulièrement et vous pouvez y réagir. Exprimez vous sur les sujets donnés, sur les philosophes...



La gloire n’est qu’une fausse monnaie contre... La gloire n’est qu’une fausse monnaie contre laquelle nous sacrifions aux autres notre propre bonheur. [Witold Gombrowicz]

Read more

Le principal usage que nous faisons de notre amour... Le principal usage que nous faisons de notre amour de la vérité est de nous persuader que ce que nous aimons est vrai. [Pierre Nicole]

Read more

En peu de temps parfois on fait bien du chemin. En peu de temps parfois on fait bien du chemin. [Molière]

Read more

Ayez pitié. Voyez des âmes dans les choses. Ayez pitié. Voyez des âmes dans les choses. [Victor Hugo]

Read more

Soyez le maître que vous voudriez avoir. Soyez le maître que vous voudriez avoir. [Victor Hugo]

Read more

La gloire n’est qu’une fausse monnaie contre…

Categorie : Sur le travail

La gloire n’est qu’une fausse monnaie contre laquelle nous sacrifions aux autres notre propre bonheur.

[Witold Gombrowicz]

Le principal usage que nous faisons de notre amour de la vérité

Categorie : Sur l'amour

Le principal usage que nous faisons de notre amour de la vérité est de nous persuader que ce que nous aimons est vrai.

[Pierre Nicole]

En peu de temps parfois on fait bien du chemin.

Categorie : Sur le temps

En peu de temps parfois on fait bien du chemin.

[Molière]

Ayez pitié. Voyez des âmes dans les choses.

Categorie : Sur la vie

Ayez pitié. Voyez des âmes dans les choses.

[Victor Hugo]

Soyez le maître que vous voudriez avoir.

4

Categorie : Sur le travail

Soyez le maître que vous voudriez avoir.

[Victor Hugo]

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.

Categorie : Sur la vie

Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.

[Léonard Nimoy]

Le droit des autres est une concession

Categorie : Sur la vie

Le droit des autres est une concession faite par notre sentiment de puissance au sentiment de puissance de ces autres.

[Friedrich Nietzsche]